Les dernières nouvelles des membres

 

L’IFREFI accueille trois nouveaux membres

A l’occasion de sa 15ème session annuelle qui s’est tenue à Beyrouth (Liban) les 1er, 2 et 3 juin 2016 à l’invitation de la Capital Markets Authority du Liban, l’Institut Francophone de la Régulation Financière (IFREFI) a accueilli trois nouveaux membres : l’Institut Nacional Andorrà de Finances (INAF Andorre), la Financial Services Commission de Maurice (FSC Maurice) et la State Securities Commission du Vietnam (SSC Vietnam).

Les membres se sont réjouis de ces adhésions et de l’engagement des trois nouvelles autorités de régulation des marchés financiers à soutenir les idéaux de coopération et d’échanges d’expériences qui les unissent au sein de l’Institut.

L’IFREFI compte désormais 20 membres représentant 30 pays.

Maroc – Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières du Maroc (CDVM) devient l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) (6 février 2016)

« Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) est devenu Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) et ce, à compter du 6 février 2016. Ce changement est l’expression de la volonté du législateur de consacrer l’indépendance de l’autorité et de renforcer ses pouvoirs de contrôle et ses prérogatives en matière de régulation du marché des capitaux.

La transformation du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) en autorité du marché des capitaux s’inscrit dans une série de réformes plus globales. La nouvelle autorité dispose d’un périmètre élargi couvrant l’ensemble des instruments financiers et des acteurs. Pour mieux conforter son pouvoir de sanction et assurer son indépendance, l’AMMC est dotée d’un collège des sanctions, présidé par un magistrat et d’un conseil d’administration présidé par le président de l’autorité. L’AMMC assurera, entre autres, de nouvelles missions notamment l’éducation financière du public et l’habilitation des personnes physiques.

Mme Nezha HAYAT a été nommée Présidente de la nouvelle autorité AMMC où elle a pris officiellement ses fonctions. Mme Nezha Hayat dispose d’une longue carrière dans le secteur des marchés des capitaux. Elle a occupé plusieurs postes à responsabilité en banques d’affaires à l’étranger et au Maroc. Mme Hayat est lauréate de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC) Paris. »

Tunis, Tunisie – 1er et 2 juin 2015 – 14ème session annuelle de l'Institut Francophone de la Régulation Financière (IFREFI)

===Message d’hommage des membres de l’IFREFI à M. Alexandre GANDOU, ancien Président de la COSUMAF===

« Nous avons appris le décès le 12 mai dernier, des suites d’une maladie, du Président Gandou, ancien président de la COSUMAF.

Nous souhaitions lui rendre hommage en cette 14ème session annuelle de l’IFREFI.

De nationalité congolaise, Alexandre Gandou avait été nommé en février 2003 par les chefs d’Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale en qualité de premier président de la COSUMAF, poste qu’il occupa pendant dix ans avant partir présider la filiale du cabinet Maréchal & Associés à Brazaville.

Très apprécié de tous, cet économiste chevronné était reconnu pour son professionnalisme et sa rigueur.

Les membres de l’IFREFI avaient également pu apprécier son sens de l’accueil et son goût pour la communication à l’occasion de la 10ème session annuelle de l’Institut qui s’était tenue à Libreville, les 18, 19 et 20 mai 2011, à son invitation, et avait connu un grand succès, rassemblant notamment les acteurs de la région.

Titulaire d’un Doctorat en Sciences économiques option « Monnaie et Finance » de l’université de Dauphine Paris IX, Alexandre Gandou avait également occupé les postes de Directeur général de l’Union congolaise de banque et de Directeur de cabinet du ministre des Finances et du Budget du Congo.

Tunis, le 1er juin 2015 »

Abidjan, Côte d’Ivoire - juin 2014 – 13ème session annuelle de l'Institut Francophone de la Régulation Financière (IFREFI)

Lors de la 13ème session annuelle de l'Institut Francophone de la Régulation Financière (IFREFI), l’autorité de régulation des marchés financiers du Liban, la Capital Markets Authority, a rejoint l'Institut.

Libreville, Gabon - 18, 19 et 20 mai 2011 - 10ème session annuelle de l'Institut Francophone de la Régulation Financière (IFREFI)
23 mai 2011 - Communiqué de presse

La 10ème session annuelle de l'Institut Francophone de la Régulation Financière (IFREFI) s’est tenue à Libreville, République Gabonaise, les 18, 19 et 20 mai 2011.

Ouverts par son Excellence Madame Françoise ASSENGONE OBAME, Ministre Déléguée auprès du Ministre de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme du Gabon, les travaux ont été placés sous la présidence de M. Léné SEBGO, Président du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) de l’Union Monétaire Ouest-Africaine (UMOA), et actuel Président de l’IFREFI.

En conformité avec l’esprit et la lettre de la Charte fondatrice de l’IFREFI, la session de Libreville a, une nouvelle fois, donné aux participants l’occasion d’engager, dans le cadre d’une réunion des Présidents et d’un séminaire, des discussions et des échanges sur des sujets d’intérêt commun à tous les membres. Cette rencontre a permis, en outre, de renforcer la connaissance mutuelle des membres, de leurs pratiques et de leurs expériences.

En prélude à leur réunion, les Présidents des autorités membres de l’IFREFI ont eu l’honneur d’être reçus en audience par son Excellence Monsieur Paul BIYOGUE MBA, Premier Ministre de la République Gabonaise. Au cours de cet entretien, le Premier Ministre a été éclairé sur les objectifs de l’IFREFI et son rôle d’instance d’échange et de coopération oeuvrant pour le renforcement des marchés financiers de l’espace francophone. A son tour, le Premier Ministre a souligné la fierté, pour les autorités Gabonaises, d’accueillir sur leur sol cette réunion et a réaffirmé la détermination de son Gouvernement à appuyer les efforts de développement du marché financier de l’Afrique Centrale.

La réunion des Présidents a notamment porté sur le thème suivant : " les perspectives économiques et financières : risques et défis pour le régulateur ".

En marge de la réunion des Présidents, un séminaire de formation s’est tenu à l’intention des personnels des autorités membres. La première journée du séminaire a été ouverte au public, afin de permettre la participation des entreprises, des acteurs des marchés financiers, des professionnels libéraux et des universitaires. La seconde journée a réuni uniquement les autorités de régulation de l’IFREFI, qui ont pu, ainsi, approfondir le thème du séminaire et partager leurs expériences.

Cette année, le thème du séminaire portait sur " Les offres de titres au public ". Le séminaire s’est articulé autour de quatre (4) panels : " Avantages et exigences de la cotation " ; " Normes comptables internationales " ; " Contrôle de l’information financière " et " Sanction des abus de marché ".

Pour rappel : L'IFREFI a été créé en juin 2002 et regroupait alors 9 régulateurs rassemblant 16 pays. Il regroupe aujourd’hui 15 régulateurs rassemblant 27 pays ou juridictions. L'Institut a pour mission de promouvoir, en langue française et dans le cadre d'une structure souple, la formation, la coordination et la coopération entre ses membres, ainsi que l'étude de toute question relative à l'évolution de la régulation financière.

       1 / 2        Page suivante>>